AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Orlando, Floride :: Centre Ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Autour d'un café. -Eden & Rosario-

avatar
Points : 243
Age : 35
Adresse : #110 Centre-ville
Métier : Prof d'italien et de littérature
Messages : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Mai - 11:27


Autour d'un café Eden & Rosario Rosario n'avait pas cours aujourd'hui, ses élèves étant parti visiter il ne savait pas trop quoi. Il savait juste qu'il avait refusé d'y aller à cause du bruit et qu'il n'avait aucune envie d'avoir une migraine alors que cela lui arrivait assez souvent sans qu'il ne le demande. Il ne valait mieux pas tenter le diable dans ce genre de cas. Il avait été faire ses courses de la matinée et avait ensuite été faire un peu de sport. La aussi même si il était entièrement guéri de la maladie qu'il avait eu quand il était petit, il devait faire attention. Les saignements de nez arrivait assez vite sans qu'il ne puisse contrôler quoique ce soit.

Il était a peu près onze heure du matin et Rosario se décida à envoyer un message a une de ses anciennes élèves, ils étaient devenus amis après que celui ci l'ai aidée à assumer qui elle est réellement. Il l'aimait bien, il la trouvait gentille et quand il l'avait vue aussi mal il y a de ça quelques temps, il n'avait pas pu s'empêcher de l'aider. Il reçu une réponse positive et se donnèrent rendez-vous dans un café du centre-ville vers midi trente.

Le jeune homme se prépara et comme il n'habitait pas si loin du café décida de marcher jusque là-bas. Il aimait bien Orlando et les paysages étaient tous plus beaux les uns que les autres, c'était une des raisons qui avaient fait qu'il n'avait pas quitté la ville. Ca et le fait qu'il avait survécu à tout ça ici. Quand il arriva, la jeune étudiante était déjà installée, et il lui offrit un grand sourire la prenant même dans ses bras.

Beaucoup de gens trouvaient ça déplacé mais il était italien, pour lui prendre les gens dans ses bras était quelque chose de tout à fait naturel.

- Buongiorno come stai?

Il finit par la lâcher et s'installer juste en face d'elle. Il baissa les yeux avant de regarder le menu. Quand la serveuse arriva il ne put s'empêcher de la draguer comme il le faisait avec toute les femmes qu'il voyait. Une fois la commande passée, il reporta son regard sur Eden.

- Je suis content que tu sois venue... Je voulais savoir comment tu allais et si tout allait bien pour toi.
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Alborán
Pro du squattage
Points : 274
Age : 23
Adresse : #362 Baldwin Park
Métier : Etudiante en journalisme.
Messages : 132
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 11:54
Autour d'un café.Assise dans la cuisine de Maguy, je regarde mes notes. Pour l’instant, vu que ça ne fait même pas une semaine que je suis chez la jeune-femme, je n’ai pas énormément avancé dans ma prise de notes. Je sais que je dois avancer, mais je ne peux pas non plus la forcer à me répondre pour l’instant. Fermant les yeux, je me demande comment je vais pouvoir occuper ma journée. Après tout, les courses sont faîtes alors ce n’est pas la peine de retourner dans les magasins. Au même instant, alors que je commence à me morfondre, mon téléphone vibre sur la table. Souriante, je me demande qui m’envoie bien un sms. Peut-être un  de mes frères ? Mais non, il s’agit de Rosario. Il me propose d’aller boire un café. Enfin ça sera surtout un déjeuner qu’on partagera à mon avis. Super ! Lui répondant positivement, je descends ensuite de ma chaise avant d’aller dans la salle de bain. Prenant une douche rapide, j’enfile un jean noir et une chemise blanche, avec une paire de baskets. Ma veste sur le dos, j’attrape mon sac à mains avec mon téléphone, avant de sortir. Mais juste avant de franchir le pas de la porte, je me tourne vers Maguy.

-Je reviens dans la soirée je pense.


Au moins, je ne lui impose pas ma présence. Elle pourra faire ce qu’elle veut et sera sûrement de meilleure humeur à mon retour. Payant un ticket de bus, j’attends patiemment que le véhicule arrive, tout en jouant sur mon téléphone tout en écoutant de la musique. Lorsqu’il arrive, je soupire en voyant le monde qui s’y trouve. Tant pis ! Le trajet me parait long, mais je prends mon mal en patience. Mais je suis pourtant ravie lorsque je vois enfin mon arrêt. Descendant, je souris avant de me diriger vers le café. Etant un peu en avance, je peux ainsi choisir la table vers la fenêtre. J’aime voir l’extérieur, surtout quand il fait aussi beau qu’aujourd’hui !  Lorsque je vois Rosario arrivait, je souris et le prends à mon tour dans mes bras, lui rendant son étreinte.

-Si sto bene, e tu ?

Le relâchant, je le laisse étudier le menu une fois qu’il a pris place en face de moi. Après tout, vu que je suis arrivée en avance, j’ai eu le temps de savoir ce que j’allais commander. Le regardant draguer la serveuse, je me retiens de rire. Je commande à mon tour, avant de la regarder partir.

-Oh t’en fais pas, c’est avec plaisir que je suis venue. Je vais très bien et toi ? Ma thèse avance doucement en ce moment, mais je pense que je vais pouvoir la finir dans les temps. Et toi, tu n’as pas cours aujourd’hui ?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 243
Age : 35
Adresse : #110 Centre-ville
Métier : Prof d'italien et de littérature
Messages : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Mai - 11:26


Autour d'un café Eden & Rosario Rosario était content que Eden ait accepté de la voir aujourd'hui. C'était une personne adorable et il tenait quand même à elle. Il avait envie de savoir comment elle allait et de savoir comment se passait ses études. Elle était en dernière année et avait donc sa thèse cette année. Enfin après avoir reçu la réponse, il avait terminé de se préparer. Il avait été faire ses courses en jogging, il avait donc fallu changer de vêtements pour ne pas avoir l'air d'être sorti tout droit de la rue afin d'aller voir Eden au café.

Il était arrivé au café et avait vu que la jeune femme était déjà arrivée. Il n'était pas souvent en retard et n'aimait pas vraiment quand ça lui arrivait mais bon il ne pouvait pas toujours prévoir son retard. Quand il vit son ancienne étudiante, il la prit dans ses bras comme ci c'était une personne qu'il connaissait depuis toujours. Heureusement, ça n'avait pas l'air de la mettre mal à l'aise, si c'était le cas, le prof ferait en sorte de lui dire bonjour comme les américains font.

- Io sto bene grazie.

Le jeune homme après avoir relâché son étreinte, se mit à regarder le menu afin de savoir ce qu'il allait prendre, il se doutait bien que Eden avait eu le temps de regarder étant donné qu'elle était arrivée avant lui. Quand la serveuse arriva, il se mit à la draguer tout en commandant. Il laissa ensuite le soin à Eden de commander elle aussi et laissa la serveuse partir ensuite.

- Ca va bien. Tu sais que si tu as besoin d'aide pour ta thèse tu peux me demander mais je sais que tu es une étudiante qui n'a jamais rien rendu en retard donc je n'ai aucun doute sur le fait que tu arriveras à finir ta thèse dans les temps... Non mes étudiants sont partis visiter je ne sais quoi mais je n'ai pas voulu y aller. Tu sais que je supporte mal les bruits donc j'ai préféré avoir un jour de récupération.

La serveuse amena leurs commandes et Rosario offrit un sourire à cette dernière avant de la laisser partir.

- Et sinon, à part ta thèse, comment se passe ta vie?
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Alborán
Pro du squattage
Points : 274
Age : 23
Adresse : #362 Baldwin Park
Métier : Etudiante en journalisme.
Messages : 132
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 11:40
Autour d'un café.Lorsque j’avais reçu un message de Rosario, j’avais immédiatement accepté de le rejoindre au café. Au moins Maguy pourrait faire ce que bon lui semble avec Billy, sans m’avoir dans les pattes. Et puis, ça me permettrait de voir mon ancien professeur, qui j’appréciais énormément. C’était une personne vraiment gentille, qui aidait malgré tout, ses élèves alors que certains professeurs ne le font pas. Lui répondant en italien, je lui laisse le temps de regarder le menu. J’ai eu le temps de savoir ce que je voulais, contrairement à lui, qui vient juste d’arriver. Lorsque la serveuse arrive, je me retiens de rire lorsque je le vois la draguer. La pauvre, elle ne doit pas savoir où se mettre. A moins qu’elle n’en est l’habitude ? Une fois la serveuse partit, je lui souris doucement à lui répondre. C’est vrai que ma thèse avance doucement, pour ne pas dire qu’elle n’avance pas, car je viens seulement de rencontrer Maguy. Et je ne peux pas lui demander des réponses comme ça … Pourquoi ? Parce que je ne veux pas qu’elle pense que je me sers d’elle, uniquement pour mes études. Non ça a l’air d’une personne vraiment sympathique, Billy est un petit amour et j’ai envie d’apprendre à les connaître tous les deux. Je souris lorsqu’il me dit que si j’ai besoin d’aide pour ma thèse, il est là. C’est sûr que si je venais à devoir demander un conseil, je me tournerais vers Rosario et non vers un de mes professeurs. C’est idiot, mais je sais qu’il me dira clairement ce qu’il en pense, et n’ira pas tourner trois heures autour du pot. Il m’explique ensuite que ses élèves sont à une sortie et comme il a du mal avec le bruit, il a préféré un jour de congé. Souriant, je prends une gorgée d’eau.

-Je m’en doute bien. Au moins, tu as une journée de répit ! Tes maux de tête ne vont pas mieux ?

Il m’avait vaguement parlé qu’il avait facilement à la tête et ça m’inquiétait légèrement. Je l’appréciais, et c’est pourquoi je trouvais cela bizarre qu’il est souvent mal à la tête. Je me souviens que lorsqu’on avait cours avec lui, c’était un silence presque total dans la salle. Chose qui était rare, car j’avais toujours été dans des classes bruyantes. Mais dans celle de Rosario, il y avait une bonne ambiance, mais qui restait calme. Mais dès qu’on sortait, c’était un brouhaha infernal ! Au même instant, la serveuse amène nos plats. Je la remercie, avant de regarder mon assiette avec envie. L’odeur est alléchante. Relevant les yeux vers Rosario, je souris.

-Oh ça va … J’habite chez une personne qui va m’aider pour ma thèse. Mais bon, je ne sais pas trop … Je crois qu’elle n’apprécie pas trop ma présence. Par contre son fils, il m’adore déjà ! C’est un véritable amour. Sinon, toujours aussi seule niveau cœur, ça n’a pas changé de la dernière fois ! Et toi ? Quoi de neuf ? Toujours à draguer ?

Je le charrie un peu, mais ce n’est pas méchant. Même s’il n’était plus mon professeur et que j’avais très bien sympathisée avec, je lui devais malgré tout le respect. Soufflant sur mon plat, je prends une bouchée, attendant sa réponse.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 243
Age : 35
Adresse : #110 Centre-ville
Métier : Prof d'italien et de littérature
Messages : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 17:35


Autour d'un café Eden & Rosario Eden est une personne très gentille et Rosario avait envie d'être là pour elle si jamais elle en avait besoin que ça soit pour sa thèse ou autre chose. Bien sur, beaucoup dirait que ce n'est pas normal d'être ami avec une élève, même ancienne mais le professeur s'en fichait pas mal. A ce qu'il sache, il ne faisait rien de mal en discutant avec Eden comme il avait l'habitude de le faire. Bien sur, il y avait trop chose chez lui qui pouvait lui faire perdre son travail mais pour Rosario, la personne qu'il fréquentait en ce moment était bien trop importante pour la laisser tomber, il risquait sa place pour elle mais ce n'était vraiment pas un soucis. Il l'aimait. Enfin, il n'allait pas penser à tout ça alors qu'il était en compagnie de son ancienne élève. Il venait de passer sa commande et la serveuse bien que rougissante à ses remarques n'avait franchement pas l'air à son aise.

- Oui voilà... Non du tout, j'ai même l'impression que ça arrive de plus en plus souvent mais ça va, je gère.

Il disait la vérité... Ou presque du moins. Il n'avait pas envie d'inquiéter quique ce soit au niveau de ses maux de tête. Il en avait vaguement parlé à Eden mais ne lui avait jamais dit les raisons pour lesquelles il avait ces maux de tête incessants. Il pensa alors au fait qu'il aimait le calme et à chaque début d'année, à chaque nouvelle classe, il expliquait à ses élèves que si il y avait du bruit plus que nécessaires, il n'hésitait pas à punir et jusqu'à présent ses classes avaient toujours respectés le fait qu'il voulait que ça soit calme.

La serveuse venait d'amener leurs plats et Rosario la remercia d'un grand sourire.

- Je pense qu'il faut juste qu'elle s'habitue à avoir quelqu'un d'autre chez elle, ça ne doit pas être facile d'ouvrir sa porte comme ça... Mais t'en fais, je suis certain qu'elle finira par t'apprécier... Et tu sais pourquoi? Parce que tu es une personne géniale.

Il mangea un peu de son plat avant de lever la tête vers Eden et de répondre à sa question.

- En fait, j'ai quelqu'un dans ma vie mais je drague parce que je ne sais pas m'en empêcher mais je n'irais jamais plus loin parce que je suis tout ce qu'on veut sauf un infidèle.

Il éclata de rire et sortit un cachet de sa poche afin de le prendre. Un mal de tête à nouveau.
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy Ex-Bestfriend :: Orlando, Floride :: Centre Ville-
Sauter vers: