AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Orlando, Floride :: Baldwin Park :: Habitations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deep down, a part of him FT. Jaylin

avatar
Maguy Hermann
Maguykarp
Points : 431
Age : 30
Adresse : #362 Baldwin Park
Métier : Lieutenant de police
Messages : 203
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 13:40
Deep down, a part of him
Jaylin & Maguy

   
Ma mère, cette brave femme, cette femme que j'ai obligé à garder mon fils, n'a pas pu garder Billy pour cet après-midi. Sachant qu'il a un problème cardiaque, l'école ne le garde que le matin, bande de flippettes. Ils m'ont simplement dit qu'il était difficile à faire dormir alors il dérange les autres. Même, il faut aller le chercher avant le repas du midi car devinez quoi ?  Il est aussi difficile à faire manger. Billy a un problème, Billy est difficile dans tous les cas mais il faut faire avec comme moi je le fais. Si ils étaient compétents ils aimeraient tous les enfants et lui ils l'aideraient en priorité. Comme je le disais, ma mère n'a pas pu le garder j'ai dû m'occuper de ça moi même. J'ai essayé de me débarrasser d'Eden en lui disant que j'allais aux toilettes alors que je quittais le bâtiment mais elle  n'est pas folle, elle  a bien vu que je ne partais pas du bon côté, elle m'a suivis. J'ai dû lui expliquer que j'avais un empêchement, c'est difficile de trouver des excuses à dire à la fille de son supérieur. Je ne la connaît pas, je ne sais pas si elle serait capable d'aller le redire à son père, enfin je le sens qu'elle est comme ça, ou il va lui demander pourquoi je ne suis pas là et elle ne saura pas comment mentir. J'ai été cherché Billy, il été content de me retrouver mais à chaque fois je lui dit de se calmer très vite, en plus Eden était là alors il était encore plus heureux. Il doit faire doucement, ne pas faire trop travailler son coeur par l'excitation, je sais que maintenant il peut lâcher à tous les coups et je ne veux pas que mon fils me meurt dans les bras, je crois que ce serait le pire. On est rentré à l'appartement, on a mangé tous les trois, Billy nous a raconté sa matinée. Après le repas je suis aller le mettre coucher, il a beaucoup pleurer, ça m'a brisé le coeur. J'ai même demande à Eden de partir de l'appartement pour éviter qu'elle me voit craquer, en aucun cas je veux craquer devant elle. Je lui ai demandé de trouver une excuse du pourquoi je ne suis pas là, je sais qu'elle arrivera à se débrouille en espérant que mes jugements sur sa façon de mentir soient faux. Cet après-midi, loin du poste m'a permise de penser à autre chose, une autre affaire. Du moins, j'ai pu faire ça quand Billy s'est enfin endormis, après au moins une heure à pleurer. Quand il s'endort il a l'impression de manquer d'air ce qui le réveille à chaque fois et maintenant il a peur. Je sais que fumer dans l'appartement en faisant une tranchée dans le parquet à force de marcher n'était pas la solution mais ça fait trois ans que ça dure, trois ans que je fume à cause de ses pleurs. Le faire dormir dans l'après-midi est un calvaire mais ne parlons pas du soir, la seule chose qui peut le calmer c'est de m'avoir à ses côtés. Une fois endormis, je ne lâche pas ma clope pour autant mais j'ouvre des dossiers, Les dossiers voulus par Jaylin Richards. Cette jeune femme est venu me voir pour retrouver des traces de son père, cela il y a quelques mois maintenant. C'est difficile de travailler sur un dossier dans le dos de la police, surtout avec Eden maintenant. Rechercher cet homme n'ai pas dans mon travail mais je suis intéressé par son histoire, par cette femme. J'ai cru découvrir des choses avec des recherches, des contacts. Alors je l'appelle, elle ne décroche pas, en plein milieu de l'après-midi elle doit travailler mais ça m'arrange, je n'aime pas parler au téléphone, ça me gêne toujours alors je laisse un message. Je ne suis pas plus à l'aise à parler à un répondeur mais ça fera l'affaire, je lui donne rendez-vous dans la soirée pour que je lui parle.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 202
Age : 21
Adresse : #225 Baldwin Park
Métier : Youtubeuse et mannequin
Messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Mai - 17:19

Deep down, a part of him. -Maguy & Jaylin- Jaylin avait travaillé toute la matinée sur un devoir pour la fac ce qui lui avait pris pas mal de temps. Une fois terminé la partie qu'elle devait faire pour aujourd'hui, elle avait décidé de tourner une vidéo... Elle avait reçu un colis surprise d'une marque de produits de cosmétique et allait en parler à ses abonnés. La jeune femme préférait les vlogs, montrer ce qu'elle faisait de la journée mais comme aujourd'hui elle ne faisait rien de spécial, ça ne servait à rien.

C'était le milieu de l'après-midi et la jeune femme avait été manger avec sa maman dans un petit resto chinois qu'elles affectionnaient toute les deux. Les deux femmes avaient beau vivre ensemble, elles avaient besoin de se voir dans la journée et de passer une heure ou deux ensemble. Jaylin n'avait pas vraiment d'amis et sa mère était la seule personne dans sa vie qui faisait office de meilleure amie depuis que son amie d'enfance Polly l'avait trahie.

Enfin, après être rentrée chez elle, elle avait regardé son téléphone et vit qu'elle avait un message vocal. Elle l'écouta et sourit doucement. Depuis quelques temps, la jeune femme avait fait appel à une policière afin de retrouver son père. Cet homme qu'elle n'avait jamais connu. C'était compliqué parce que sa mère lui avait juste dit que c'était un ami et qu'il était cubain mais ce n'était pas les cubains qui manquait en Floride, Jaylin n'avait pas pu donner beaucoup d'informations et elle espérait que la jeune femme puisse l'aider.

Dans la soirée, elle prit son sac et ne mit pas longtemps avant d'arriver sur le lieu de rendez-vous étant donné que la policière habitait dans le même quartier que Jaylin. Alors qu'elle allait sonner pour pouvoir entrer dans le bâtiment, un homme en sortait et laissa Jaylin entrer. Elle monta les marches et frappa doucement à la porte. Elle attendit quelques secondes avant que la jeune femme vienne lui ouvrir.

- Bonsoir... Merci de m'avoir appelée...

© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maguy Hermann
Maguykarp
Points : 431
Age : 30
Adresse : #362 Baldwin Park
Métier : Lieutenant de police
Messages : 203
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Mai - 15:10
Deep down, a part of him
Jaylin & Maguy

 

J'ai fait mangé Billy, une assiette de nouilles, je n'avais rien de plus à lui proposer. Même si les placards sont pleins je n'ai toujours pas l'envie de faire la cuisine le soir et c'est lui qui subit. Mais des pâtes, ça fait l'affaire pour un enfant de trois ans, même pour une adulte de trente ans, en l’occurrence moi. Je ne savais pas si Jaylin allait avoir manger alors j'ai grignoté quelques gâteaux avant son arrivée pour ne pas avoir faim pendant notre entretien. Entretien est un grand mot mais j'étais assez pressé de lui montrer ce que je pensais avoir trouver. Une nouvelle piste qui pourrait ne menais à rien. J'avais déjà eu des pistes, j'avais collaborer avec des collègues à Miami, le plus simple à mes yeux, Miami, le lieu de naissance de Jaylin. A vrai dire, je n'avais pas fait grand-chose, n'ayant pas les possibilités de consultés les papiers sur la famille de Jaylin. La police peut être comme une guerre de territoire, dès que ce n'est pas pour une affaire nationale, ils ont du mal à donner leur information. Ce qu'on aime bien et ce qui peut être normal, c'est de donner une information mais en avoir une en retour, or moi je n'avais rien. J'ai juste la chance de connaître un ami de l'école de police qui travail là-bas, un numéro gardait bien au chaud pour un « au cas où ». Il avait fait des recherches dans les archives, il a du mentir pour les avoir, il me le fera payer si je lui cause des problèmes, m'avait-il dit. Des problèmes, un peu plus ou un peu moins je prend tout. Ces recherches, longues et difficiles car il avait tout voulu faire seul, je voulais tellement l'aider, c'est mon enquête, si j'avais pu je serais aller à Miami le rejoindre mais c'était impossible, à cause du travail mais aussi de Billy, je ne peux pas le faire à ma mère encore une fois.Il en était arrivé à un nom. Le nom d'un homme qui pourrait être de l'âge de la mère de Jaylin même si n'ayant que l'information qu'il est cubain, il pourrait avoir la moitié de son âge ou le double. C'était compliqué, très compliqué et tomber dans des impasses avait le don de m’énervai. Mon collègue, il était ma dernière chance tout comme ce nom. J'ai bien l'intention de lui parler de cet homme, on n'a que très peu d'informations sur lui ou du moins mon ami ne me les a pas tous donné, je ne sais pas, je ne peux pas savoir, pas vérifier de toute façon.

La sonnette retentit, je suis surpris, elle n'a pas sonné en bas de l'immeuble, je n'avais pas pensé à regarder quelques fois par la fenêtre. Je regarde si l'appartement est présentable, je demande à Billy de ne pas bouger de sa chambre, du moins ne pas venir faire le fou comme il en a l'habitude dans le salon car je serais occupé. Il a acquiescé de sa petite tête, je l'ai embrassé sur le front, il m'est tellement précieux et j'ai limite courus à la porte car j'ai eu l'impression de la laisser attendre super longtemps dehors.  

-Bonsoir. Merci à toi d'être venue.

Je la laisse rentrer dans l'appartement. J'espère qu'elle va se sentir à l'aise, c'est un peu oppressant ici, même on m'a déjà dit qu'il y avait une tristesse pesante ici.

-Tu veux quelque chose, un verre d'eau, du coca ? N'hésite pas à faire comme chez toi ici.
made by black arrow


a place with no name
She said this is the place where no people have pain
And in love and happiness
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 202
Age : 21
Adresse : #225 Baldwin Park
Métier : Youtubeuse et mannequin
Messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Mai - 20:04

Deep down, a part of him. -Maguy & Jaylin- Après avoir écouté le message vocal de Maguy, Jaylin s'était posée des centaines de questions. Elle avait fait appel à quelqu'un pour l'aider à retrouver son père parce que sa mère ne voulait rien dire et c'était un sujet très délicat pour cette dernière. Alors la jeune femme avait décidé d'aller voir ailleurs afin d'en savoir plus sur cet homme qui lui avait donné des gênes. Elle ne savait pas ce qu'elle ferait le jour ou elle le retrouverait. Irait-elle vraiment le voir? Et si oui, que lui dirait-elle? Etait-il marié? Avait-il eu d'autres enfants? Devait-elle en parler à sa mère? Jaylin n'avait jamais rien caché à sa mère et pour l'instant elle ne lui avait rien dit au sujet de cette recherche qu'elle faisait. Tout ça lui trottait dans la tête et elle ne savait pas quoi faire.

Elle avait attendu ce rendez-vous toute la journée et était impatiente de savoir ce que la jeune policière avait trouvé. Bien sur, pour cette dernière la tâche ne s'annonçait pas simple étant donné le peu d'éléments qu'elle avait au sujet du père biologique de Jaylin mais la police avait sûrement plus de ressources qu'elle et c'est pour cela qu'elle avait fait appel à quelqu'un.

Arrivé devant la porte de la jeune flic, Jaylin avait soupiré un grand coup avant d'annoncer sa présence de quelques coups à la porte. Elle gratifia Maguy d'un sourire avant d'entrer doucement dans l'appartement. Ca sentait les nouilles et ça rappela à Jaylin qu'elle n'avait pas mangé énormément de la journée. Enfin, son estomac arriverait à se contenir le temps de cette rencontre.

- Je veux bien un soda merci.

Jaylin alla trouver une place sur le canapé et déposa son sac à ses pieds, remerciant Maguy d'un signe de tête quand cette dernière lui apporta son verre.$

- Comment vas-tu?

Autant commencer avec une formule de politesse avant d'attaquer les choses sérieuses. Jaylin ne savait d'ailleurs pas comment aborder le sujet, elle sentait gênée de faire ça dans le dos de sa mère et avait l'impression de la trahir comme elle n'aurait jamais pensé le faire un jour. Elle but une gorgée de son verre avant de le poser sur la table.

- Alors? Des nouvelles au sujet de mon père?

© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maguy Hermann
Maguykarp
Points : 431
Age : 30
Adresse : #362 Baldwin Park
Métier : Lieutenant de police
Messages : 203
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 14:46
Deep down, a part of him
Jaylin & Maguy

 

Un date, un nom, une origine et une ville, c'était seulement ce qu'on avait et encore la date était approximative étant donné qu'on n'a aucune idée de l'attention portée à la conception de Jaylin. Elle pouvait être une erreur, un accident ou un bébé voulu. Je dois avouer que si j'avais eu le courage d'au moins lui demander si elle connaissait cette information, on aurait pu ciblé plus facilement une date. Mais Jaylin je ne la connais pas et je n'ai pas osé lui poser cette question. Je me voyais mal arriver vers elle et lui dire 'hey, enfaîte t'es un accident ou tes parents te voulaient', déjà car quand on sait qu'on est un accident ça ne doit pas être plaisant et on n'a pas trop envie de le dire à tout le monde et même si ça se trouve elle n'est pas au courant, si ça se trouve sa mère lui a menti, lui a dit qu'elle était voulu alors que non. Quand j'y pense, j'ai bien fait de ne pas lui demander, ça aurait pu nous envoyer vers une fasse piste. Bon au moins on aurait une piste. Ca avait été long pour mon collègue, en plus qu'elle ne pouvait pas passer ses journées à faire ça, il avait un travail quand même.

Elle rentre dans l'appartement, je l'invite à être ici comme chez elle. Dans cet appartement, on est loin d'avoir des règles, j'ai déjà essayer d'en mettre, rien que pour moi mais je ne les ai jamais respecter alors pourquoi vouloir que les autres les respectent. Au contraire, je veux que les gens se sentent à l'aise, ça permet une meilleure discussion, ils ne sont pas peureux, pas discret, ils sont juste eux. Je lui propose de prendre un verre, toujours pour la rendre plus à l'aise ici. Je file dans le coin cuisine, j'ouvre mon frigo. Je sors du coca pour toutes les deux, j'évite la bière, ça ne ferait pas sérieux. Je lance un œil à la chambre de Billy, il est assis par terre à regarder la télé, quand il tourne la tête vers moi car il doit sentir que je le regarde, il me sourit et rapporte vite fait son attention sur la télé alors que j'étais entrain de lui faire coucou de la main. Il s'en fiche de moi. Merci Billy ! Je reviens vers Jaylin pour lui donner son coca.

-Je vais très bien et toi ?

Pas besoin de lui dire que je vis dans le stress, dans la peur, je crois que ce ne serait pas super de commencer la conversation comme ça, ça ne nous mettrait pas en confiance, surtout si je me met à pleurer. Alors un simple 'je vais très bien' et c'est réglé, plus de question sur mon état de santé, en plus ce n'est pas le sujet de notre discussion. Avant de m'asseoir à côté d'elle, je pars chercher des papiers que mon collègue m'a envoyé plus tôt dans la semaine. Avec mon petit dossier, je reviens m'asseoir à côté d'elle. Je le pose sur la table à côté de nos boissons et je l'ouvre. J'avais pris le soin de mettre les papiers dans l'ordre que je voulais, par exemple en premier j'avais une photo de Jaylin et de sa mère et non la photo de sa mère et de l'homme qu'on pensait être son père. La photo de l'homme date de quelques années, avant la naissance de Jaylin, on n'est pas même sur qu'aujourd'hui il ressemble encore ça. On avait cherché avec le nom qu'on a, c'est bon homme bon, on n'a pas trouvé d'infraction depuis pas mal d'années, on n'a pas de photo physique de lui à notre époque.

-On a pas mal travailler sur ton dossier. C'est surtout avec les conversation téléphonique du fixe de ta mère, celui qu'elle avait avant qu'on a pu mettre la main sur un nom. Elle l'appelait souvent, elle l'a même vu mais bien sur, on sait que ça ne veut rien dire mais c'est le début de quelque chose. Son nom, c'est Joseph Sanchez. Est-ce que ça te dit quelque chose ? Peut être que tu aurais entendu ce nom de la bouche de ta mère.
made by black arrow


a place with no name
She said this is the place where no people have pain
And in love and happiness
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 202
Age : 21
Adresse : #225 Baldwin Park
Métier : Youtubeuse et mannequin
Messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 16:40

Deep down, a part of him. -Maguy & Jaylin- Jaylin avait les nerfs en pelote, comme ci son estomac se tordait sur lui-même. Elle avait peur de ce qu'elle apprendrait au sujet de cet homme qu'elle n'avait jamais connu. Elle se demandait si elle lui ressemblait au moins un peu. Elle se demandait parfois si lui aussi avait seize ans quand il a connu sa mère. Bien sur, la jeune femme lui en voulait parce qu'il avait sa mère toute seule dans cette situation qui était loin d'être facile quand on est une adolescente et pourtant, sa mère avait été extraordinaire, elle avait abandonné des choses pour élever sa fille et avait joué le rôle des deux parents et c'est pour cette raison que la jeune femme admirait sa mère plus que n'importe qui au monde.

Enfin elle était arrivée chez Maguy, les mains tremblantes et le coeur qui battait la chamade, elle avait peur, ça ne faisait aucun doute mais elle devait aller au bout de tout ça car la jeune femme l'avait voulu et elle ne pouvait pas se démonter parce que sa vessie et son corps entier lui criait qu'elle avait peur. Entrée dans l'appartement de la jeune flic, Jaylin s'est installée sur le canapé sans demander si elle en avait le droit et se sentit mal juste après parce que ce n'était pas du tout dans ses habitudes. Elle offrit un remerciement à Maguy quand cette dernière lui apporta son soda.

- Ca va aussi, merci.

Elle sourit à nouveau avant de déposer son verre sur la table basse. Elle respira un grand coup et demanda finalement à la jeune femme si elle avait trouvé des trucs au sujet de son père. Elle l'écouta attentivement sans rien dire et réfléchissait à ce qu'elle entendait.

- Jamais entendu parler de lui... Elle a bien prononcé le prénom de Jo... Ca pourrait être lui...Mes grands-parents n'ont jamais parlé de lui non plus alors je ne saurais rien te dire à ce sujet... Et si je demande à ma mère, elle va un peu péter un câble de savoir que je cherche à savoir qui est mon père... Surtout qu'elle le hait de l'avoir abandonnée.

© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maguy Hermann
Maguykarp
Points : 431
Age : 30
Adresse : #362 Baldwin Park
Métier : Lieutenant de police
Messages : 203
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 14:29
Deep down, a part of him
Jaylin & Maguy


Jaylin est le genre de filles que j'aime bien, pas que physiquement, mentalement aussi. De vue, elle n'a pas l'air de se prendre la tête pour des bêtises, c'est le genre de filles que j'envie car moi je me prend la tête pour rien. Quelque chose qui ne va pas dans ma direction, je peux crier sur tout le monde. Surtout que ces temps-ci je suis assez sur les nerfs, ce n'est pas le moment de me lancer une pique, elle serait mal venue. Les seuls piques que je tolère sont celles d'Eden et encore je prend beaucoup sur moi. Mais si ça se trouve je me trompe totalement, si ça se trouve elle est perturbée par le fait qu'elle ne connaisse pas son père, perturbée par une enfance malheureuse qu'elle cacherait. En tout cas, ça prouve que je ne la connais pas, pourtant je l'invite à venir chez moi pour que l'on parle. Je ne la connais pas mais je lui fais un minimum confiance car elle, elle me fait confiance pour les recherches sur son père. De toute façon, il m'est impossible de l'amener au poste de police, impossible pour nous de parler de cette histoire là-bas, ce n'est pas vraiment mon travail de faire ça, puis il n'y a rien sur cet homme alors il y a peut-être une raison à ça. Moi je suis payé à retrouver des assassins pas des pères qui n'ont pas assumé leurs actes.

Je vois qu'elle est stressée par ses mains tremblantes. Je ne sais pas comment la rassurer plus. Je comprend ce qu'elle ressent, elle n'a jamais menti à sa mère pour qui elle est si redevable, je ne sais même pas comment elle tient. Mon secret me torture tous les jours, le regard de ma mère a changé quand je lui ai dit que j'avais été couché avec un homme après une soirée arrosé avec les collègues, je me demande même comment elle a fait pour me croire. Je n'ai jamais fait ça auparavant, donner mon corps au premier venu ça ne m'intéresse pas du tout. J'en suis sur qu'elle se doute que je lui ai menti mais comment lui dire la vérité ? Elle s'énerverait car j'aurais dû lui dire avant, car j'aurais dû porter plainte contre celui qui m'a fait ça. Mais c'est honteux, honteux de dire qu'on a laissé un homme nous salir plusieurs fois sans broncher. Puis, le temps d'un court instant je me dis que peut-être sa mère a vécu la même chose que moi, si ça se trouve elle s'est aussi faite violé et qu'elle a décidé de l'oublier pour continuer de vivre, car oublier, même si c'est compliqué, c'est le mieux pour tourner la page, pour nous occuper de notre enfant qui lui n'a rien demander. Cependant, on a trouvé un nom mais c'est normal qu'elle ne puisse rien dire à sa mère à propos des recherches, pourtant, sa mère c'est la clé. C'est elle qui nous permettra de nous orienter sur cette piste ou non.

-Je comprend totalement. Si tu dis que tu as déjà entendu un prénom qui se rapproche de Joseph c'est déjà pas mal. Jo pourrait être le surnom qu'elle lui donné, ce serait cohérent. Tu me parles de tes grands-parents. Est-ce que tu peux me dire leur relation avec ta mère ou ton père ? Par exemple, est-ce qu'eux aussi le déteste ? Ou est-ce qu'au contraire tu sens qu'ils pourraient en parler ? Car tu es grande, tu as le droit de savoir même si c'est compliqué pour eux de comprendre. Tu sais, juste un nom, une nouvelle date, un type de relation qu'il avait avec ta mère ça peut nous aider, ça peut nous ouvrir une porte.
made by black arrow


a place with no name
She said this is the place where no people have pain
And in love and happiness
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 202
Age : 21
Adresse : #225 Baldwin Park
Métier : Youtubeuse et mannequin
Messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 20:39

Deep down, a part of him. -Maguy & Jaylin- Jaylin n'avait pas d'amis ou alors très peu et la seule personne sur qui elle comptait c'était sa mère. La seule personne en qui elle avait une confiance aveugle. La jeune femme ne donnait que très rarement sa confiance depuis l'histoire avec son ancienne meilleure amie. Elle avait été tellement brisée mais sa mère lui avait redonné le sourire et l'avait aidée à traverser cette période noire. Mais aujourd'hui, la jeune femme faisait confiance en quelqu'un... En Maguy plus précisément, elle lui avait confié les recherches au sujet de son père, elle savait qu'en faisant ça, elle trahissait un peu sa mère mais Jaylin voulait des réponses qu'elle n'avait jamais eue. Elle en avait besoin pour avancer dans sa vie.

Elle avait toujours un peu souffert de cette absence mais ne l'avait jamais montré car sa mère avait tout fait pour elle jouant les deux rôles comme peu de personne le faisait et la jeune femme n'avait jamais voulu se montrer ingrate en lui disant qu'elle voulait connaître son père. Bien sûr, comme toute les petites filles qui grandissent avec seul parent, elle avait posé des questions mais sa maman ne lui en avait jamais tenu rigueur, pour elle, à l'époque c'était normal. Et puis Jaylin avait grandi sans poser à nouveau de question... En tout cas pas à sa mère. Elle avait plutôt demandé à ses grands-parents qui lui avaient toujours répondu que c'était un "connard".

Assise sur ce canapé face à Maguy, elle savait qu'aujourd'hui elle aurait quelques réponses, peut-être pas des choses exceptionnelles mais elle prenait tout ce que la flic avait, ça serait déjà un avancement dans toute cette histoire qui durait depuis maintenant vingt ans. Jaylin écoutait Maguy d'une oreille très attentive sans l'interrompre, tout ceci était bien trop important pour qu'elle n'écoute qu'à moitié.

- J'ai vécu avec ma mère et mes grands-parents jusqu'à l'âge de deux ans, nous sommes tous très proches. Ca n'a pas été facile pour eux quand ils ont appris que leur fille de seulement seize ans était enceinte et encore moins facile quand ils ont appris que le père n'en avait rien à faire de moi et qu'il l'a laissée tomber. Je sais qu'il l'aimait bien au début mais mon papy l'a détesté quand il est parti laissant ma mère seule. Je crois même qu'il voulait lui faire la peau mais que sa femme et sa fille l'en ont empêché. Je leur ai déjà posé des questions sur lui mais je n'ai eu droit qu'à connard comme réponse.

La jeune femme secoua légèrement la tête avant d'avoir une sorte d'illumination.

- Ma mère a gardé son ancien journal intime dans un tiroir, je le sais parce que je suis tombée dessus une fois mais je n'ai pas eu le temps de le lire parce qu'elle est arrivée à ce moment là... Je pourrais peut-être le retrouver pour voir si je trouve quelque chose au sujet de mon père.

© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maguy Hermann
Maguykarp
Points : 431
Age : 30
Adresse : #362 Baldwin Park
Métier : Lieutenant de police
Messages : 203
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 14:44
Deep down, a part of him
Jaylin & Maguy


J'essaie de faire mon maximum, pour une bonne paie après mais aussi car ça me tient à coeur. Ce n'est pas mon travail, alors j'aurais pu refuser, l'amener vers quelqu'un plus apte que moi pour faire ça mais son histoire m'a touché. J'ai toujours vécu avec mes deux parents, ils ont été très important pour moi, surtout ma mère à la naissance de son petit-fils. Il n'y avait pas de père et je ne voulais pas qu'il y ait de père, quand on voit qui c'est et comment Billy a été conçu je préfère l'oublier. Quand elle me parle, on ressent beaucoup d'interrogation, elle aimerait tellement savoir et je me demande si Billy voudra savoir la vérité sur son père un jour. Est-ce qu'il ira chercher qui c'est dans mon dos ? C'est quand je pense à ça que je regrette peut-être d'aider Jaylin. Entre moi et Billy, il y a une confiance, j'espère du plus profond de moi qu'il va survivre, qu'il va avoir un nouveau cœur et si tout ça arrive, je n'aimerais pas qu'il fasse des recherches sur son père. Je ne veux pas qu'il est le droit de le voir, de le toucher, il m'a fait du mal je ne veux pas qu'il fasse du mal à mon fils. Si il me fait ça, je le prendrais mal, j'aurais tout fait dans sa vie pour qu'il aille bien, pour qu'il ne manque de rien et lui n'aura rien fait de tout cela. Je ne sais même pas à partir de quel âge il va commencer à me poser des questions. Sûrement que je lui répondrais comme je l'ai dit à mes parents, qu j'ai fait une bêtise, qu'il ne verra jamais son père et que ce n'est pas plus mal pour lui. Peut-être que pour Jaylin c'est le même chose, peut-être que c'est mieux pour elle de ne pas savoir la vérité, on ne la connaît pas et elle pourrait être dur à entendre. Jamais je ne pourrais dire à mon fils qu'il est né d'un viol, ça lui ferait trop de mal car il n'était pas voulu et parce qu'il apprendra tôt ou tard ce qu'est un viol et il saura que j'ai souffert. J'ai déjà demandé à ma mère de ne pas lui dire que je ne m'étais pas occupé de lui quand il était enfant, je ne veux pas qu'il pense que je ne l'aimais pas, certes je ne l'aimais pas à cette époque et je m'en veux tellement de l'avoir laissé. Cependant je ne veux pas avoir tout la gratitude de l'avoir garder près de moi, je lui dirais que sa grand-mère m'a toujours aidé.

J'écoute ce qu'elle me dit, qu'elle ne pourra pas savoir par ses grands parents qui il était et si le nom est le bon. Connard ce n'est pas un bon indice, tous les hommes sont des cons de toute façon. Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre et quand il s'agit d'enfant c'est le pire, ils disparaissent comme si ils ne vous avaient jamais vu de leur vie. Je met ma tête entre mes mains, encore une impasse. Comment savoir si c'est vraiment lui ? On aurait juste besoin d'un « oui c'est son nom » et on le retrouve en moins de deux.

« Je comprend totalement. Mes parents ont voulus tué la terre entière quand ils ont su que j'étais enceinte. »

Je me livre un peu à elle, ça me fait du bien de le faire mais je veux aussi que cette confiance reste entre nous, c'est assez compliqué à faire entrer dans une relation, la confiance, c'est plus simple de la perdre que de l'avoir. Elle reprend la parole avant que je lui dise qu'on ne pourra pas trouver mieux pour ce soir, mais elle me parle d'un journal intime. Je la regarde. Pour notre travail, ce serait génial mais je ne sais pas, c'est comme si je me dégonflé, comme si je ne voulais pas qu'elle le fasse, une mère c'est important dans la vie.

« Si tu veux faire ça, fait très attention, ce n'est pas intime pour rien. C'est sur que si tu vois ne serait-ce qu'un prénom ou surnom on avancerait beaucoup, mais fais attention. Ce serait nul de tout détruire à cause de toute cette histoire. »
made by black arrow


a place with no name
She said this is the place where no people have pain
And in love and happiness
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 202
Age : 21
Adresse : #225 Baldwin Park
Métier : Youtubeuse et mannequin
Messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 18:27

Deep down, a part of him. -Maguy & Jaylin- Jaylin aimait profondément sa mère. Elle n'était pas seulement sa mère, elle était aussi son père, sa meilleure amie, son modèle et avait en elle une confiance aveugle et pourtant aujourd'hui, elle lui mentait. Elle lui mentait pour savoir qui était cet homme qui ne l'avait pas voulue, qui avait laissé sa mère seule enceinte alors qu'elle n'avait que seize ans. Elle avait envie de lui dire qu'elle le haïssait, qu'elle le détestait pour le mal qu'il avait pu faire. C'était pour ça qu'elle voulait le rencontrer. Mais serait-elle capable de lui dire ces choses? Elle n'en était pas certaine parce qu'elle avait peur. Jaylin était prête à savoir qui était son géniteur et d'apprendre la vérité quelle qu'elle soit, même la plus moche. Il fallait qu'elle sache.

Jaylin était reconnaissante envers Maguy de l'aider à savoir alors qu'elle ne se connaissaient pas il y a de ça quelques semaines, elles étaient voisine mais Jaylin sortait rarement de chez elle si elle n'avait pas besoin de le faire et donc, elle ne connaissait pas vraiment le voisinage. Elle n'avait que sa mère et ses grands-parents dans sa vie mais ces derniers vivaient à Miami, ils ne les avaient pas suivi à Orlando, préférant leur ville natale. La jeune femme se demandait alors pourquoi sa mère ne lui avait pas parlé de cet homme. Etait-il mauvais?

- Les parents sont toujours là pour leur enfants, quelque soit les choses qu'ils peuvent faire et ils sont prêt à nous défendre contre tout et tout le monde. C'est à ça qu'on reconnait ce qu'est le véritable amour.

Jaylin pensa alors à tout ces enfants qui n'avaient pas la chance d'avoir des parents aimant et qui se faisaient maltraiter. C'était un sujet bien trop triste auquel elle ne voulait pas penser malheureusement on entendait bien trop d'histoire à propos de ça. La jeune femme savait que Maguy avait un enfant? Comment? Simplement en regardant les jouets qu'il y avait sur le sol. Elle se demandait alors si elle aussi était une mère célibataire ou si elle avait quelqu'un dans sa vie.

- Je sais... J'ai horreur de mentir à ma mère comme ça. Je me demande si à force c'est une bonne idée parce qu'après tout elle a toujours été là pour moi et j'ai vraiment l'impression de la trahir. Je suis complètement perdue et puis je me dis que si elle ne veut pas me parler de lui c'est qu'elle a des raisons non? Tu crois qu'on devrait continuer à creuser?

© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy Ex-Bestfriend :: Orlando, Floride :: Baldwin Park :: Habitations-
Sauter vers: